L'ABSENCE DE GUERRE — David Hare

A l’approche des élections, le vent se lève sur l’Angleterre, et tout autour la mer gonfle. Au cœur du QG du parti travailliste, George Jones, candidat à la fonction de premier ministre, et son équipe, mènent campagne. Du dehors, des vagues de sondages les bousculent et les guident. Au dedans, se débattent les idéaux de la gauche démocratique qu’ils défendent et les contraintes de la « réalité », les exigences du métier d’homme politique et la passion première qui les a conduit à ces postes. Cette histoire shakespearienne, écrite en 1993 par David Hare, mêlant fiction biographique et récit historique, est le théâtre d’un affrontement entre idéalisme politique et conquête du pouvoir.

CRÉATION AU THÉÂTRE OCÉAN NORD / BRUXELLES — DU 18 AU 29 OCTOBRE 2016

Mise en scène : Olivier Boudon
Avec: Didier de Neck, Lise Wittamer, Guillaume Alexandre, Sophie Maillard, Lucas Meister, Renaud Garnier Fourniguet, Laurent Staudt et Anne-Marie Loop
Scénographie: Olivier Wiame // Création Lumière: Xavier Lauwers
Création Son: Laurent Gueuning // Costumes: Carine Duarte
Traduction : Daniel Benoin
Une production de la Schieve Compagnie. Réalisé avec l’aide du Ministère de la Culture de la FWB - Service du Théâtre. Avec le soutien de la Commission communautaire française de la Région bruxelloise / Fonds d’Acteurs.
L’Auteur est représenté dans les pays francophones européens par Renauld & Richardson, Paris (info@paris-mcr.com), en accord avec l’Agence Casarotto Ramsay & Associates Ltd, Londres.

À propos de L’Absence de guerre

L’Absence de guerre fait partie de ces pièces qui nous emmènent à l’intérieur de ce qui nous est rarement possible de voir : les coulisses sans pitié d'une campagne électorale où se joue l'avenir d'une société. Ecrite par David Hare, auteur prolifique contemporain, cette pièce s’inspire directement de la réalité. Le dramaturge a pu accompagner quotidiennement le candidat travailliste, alors donné gagnant, lors des élections législatives de 1993 en Angleterre. L’écriture est cinématographique, riche, détaillée, permettant ainsi de transporter le spectateur à l’endroit de la conquête du pouvoir, dans un tumulte où s’entrechoquent la destinée d’un homme - le candidat Georges Jones - et celle d’un Parti de gauche où les valeurs sont en question.
Pour la Schieve Compagnie, le choix de cette pièce s’est fait après 2 années de recherches et de résidences autour de la question du pouvoir. Dans cette démarche, "L’Absence de guerre" est venue cristalliser, à travers son histoire shakespearienne, ce qui nous anime et nous questionne : le désenchantement qui règne dans notre rapport à la vie démocratique et à la modernisation de la fonction politique. Les batailles politiques qui se jouent dans la pièce sont plus que jamais d’actualité : que deviennent les valeurs politiques, même les plus sincères, quand elles sont exposées à la machine à broyer électorale ?

" Dire la vérité, tout simplement, ce serait magnifique... Mais les mots n’ont pas seulement un sens, ils ont aussi un effet."
Georges Jones / L'Absence de guerre